vendredi 1 août 2008

Le silence

Dis-lui que je l'aime
Pour l'odeur fraîche et blême
Des petites matins
Sous l'albe soleil de septembre

Dis-lui le rêve à deux regards

Suis-je douve ou donjon

Et cette moire poussière du temps
Que son sourire soudain refleuri
Vient planter dans le paysage
Pour signifier la beauté de l'instant

Dis-lui tout

Le manège des ans
L'ombre des ronces fleuries

Dis-lui tout

Le sortilège marin
D'une vague déferlante

Puis 
Songe le silence
A deux éternités.

Claude Lopez-Ginisty: Oraga Haru ( L'année de ma vie)
Photo: Soleil de Lavande ( auteur)



1 commentaire:

Claude Lopez-Ginisty a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.