samedi 3 janvier 2009

Soleil-Céramique

La lumière du ciel est sombre
Grise comme les ombres
Qui passent du crépuscule à la nuit
Et l'aube est claire un court instant
Avant de sombrer dans la pénombre
Mais
Le soleil des lampes est joyeux
Dans sa gangue de porcelaine et de grès
La pierre est lumière soudain
Et par la magie des couleurs
Même les étoiles de terre cuite
Ont la douceur suave des petits matins

Claude Lopez-Ginisty: L'autre versant de la Vie
Photo: Céramiques de Dominique Aymonier-Lopez

2 commentaires:

Lorraine a dit…

L'intense vie des objets demande qu'on les regarde avec les yeux de l'intérieur. Alors ils deviennent des lumières, des formes, des souvenirs, des fleurs, et je sens tout cela dans votre poème, Claude.

ginkgo a dit…

bravo aux artistes : des mots et des mains vous façonnez chacun de votre côté un pays de beauté qu'il fait bon contempler ...Claude et Dominique , restez encore longtemps dans cet élan de création qui se tourne vers le Créateur !