dimanche 23 novembre 2008


Ce matin s'est engoncé dans l'hiver
Tout est calme et blanc
Dans l'air pur et froid
Des étoiles scintillent
Sous les lances invisibles du soleil

Les pas sont feutrés
Dans l'albe silence
Et les moineaux ne chantent plus
Ils attendent sur le toit
Des miettes qui se perdront 
Dans la neige immaculée

Le vert des sapins résiste
A la tempête blanche
Ils rappellent avec obstination
Que le printemps viendra
Repoussant dans l'exil des cimes
Ce linceul magnifique
Qui a volé les derniers ors de l'automne

Claude Lopez-Ginisty: L'autre versant de la vie
Photo: Colline sous la neige ( auteur)

1 commentaire:

Lorainne a dit…

Cette neige du matin évoque l'admirable silence qu'illustre si bien la photo. A Bruxelles, elle n'a pas résisté à la circulation dominicale!